Des remèdes naturels contre les verrues

Des remèdes naturels contre les verrues

Les verrues s’amusent à apparaître et disparaître à certains moments de notre vie, nous dérangent par leur aspect ou leur localisation et occasionnent parfois des douleurs. On met souvent du temps à s’en débarrasser. Mais qui sont-elles? Ne nous demandent-elles pas que l’on s’occupe de leur cas… ou peut-être simplement du nôtre …?!?

Une verrue est définie comme une petite excroissance de la peau qui peut se manifester sur différentes parties du corps. La médecine les classe dans le registre des tumeurs cutanées bénignes. Le responsable : le papillomavirus humain.

Cette affection s’avère contagieuse et en ce qui concerne les verrues plantaires, la contamination se fait souvent à partir de surfaces abrasives humides et infestées (sols de douche, de piscine), d’où la localisation habituelle aux points d’appui de la plante du pied : avant-pied et talon. Pour cette raison, il n’est pas toujours facile de les distinguer des durillons. Elles peuvent être recouverte d’une couche de corne qui les dissimule.

La vie des verrues conserve une part de mystère. Leur sensibilité à l’hypnose ou à d’autres pratiques telles que le magnétisme, laissent à penser qu’une part de somatisation aurait sa place dans cette manifestation.

Bien sûr, le premier réflexe que l’on a souvent est de prendre rendez-vous chez son dermatologue. Celui-ci vous proposera de la brûler à la neige carbonique ou l’application d’une préparation pharmaceutique à base d’acide salicylique. Ces méthodes restent très douloureuses et pas toujours efficaces dans le temps.

Je vous propose diverses préparations à essayer avant de prendre le taureau par les cornes… Chacun trouvera la méthode qui lui convient le mieux, il y en a pour tous les goûts!

  • 1/3 teinture-mère de chélidoine + 1/3 de vinaigre de cidre

Les herboristes cueillent la chélidoine lorsqu’elle est en pleine floraison (fin du printemps ou été selon les climats). Elle est alors gorgée de son fameux suc jaune, à l’odeur nauséabonde mais aux vertus miraculeuses. On la trouve dans les pays tempérés en dessous de 1000 mètres d’altitude, dans les taillis, les haies, devant les vieux murs ombragés, dans les endroits humides et non entretenus. Les racines sont ensuite finement hachées puis mises à macérer au frais dans du vinaigre de cidre pendant une semaine et demie. A garder au frais.

Mettre 2 fois/jour sur la verrue sans déborder sur la peau saine. Gratter tous les jours pour enlever la surface.

  •  Mélange d’huiles essentielles

HE tea-tree : 50 gouttes
HE laurier noble : 25 gouttes
HE menthe poivrée : 25 gouttes
Appliquer 2 gouttes du mélange sur les verrues matin et soir.

  • Pomme de terre

Découper un petit morceau de pomme de terre crue que vous appliquez contre la verrue quelques minutes matin et soir, de manière à bien l’humecter. Cette dernière va très vite noircir. Répéter l’opération avec un nouveau morceau fraîchement coupé jusqu’à disparition de la verrue. Ce remède est efficace grâce à la fécule de la pomme de terre qui contient un principe actif contre les verrues. Je recommande de gratter la verrue tous les jours si elle est importante.

  • Aubergine

Découper un petit morceau dans la chair fraîche, de la taille de la verrue et le fixer le soir avant le coucher sur celle-ci à l’aide d’un sparadrap. Le lendemain matin, la verrue a un peu noirci. Recommencer la manœuvre jusqu’à ce qu’elle meure et se détache. On peut essayer aussi d’utiliser le chapeau de l’aubergine, cette partie qui la relie au plant. Glisser un petit couteau bien aiguisé sous celui-ci pour le détacher du reste de l’aubergine. Frotter la verrue avec l’intérieur de la peau pendant un petit moment. Recommencer quelques jours de suite, en changeant de morceau à chaque fois.

  • Ail, oignon

Appliquer un cataplasme d’ail ou d’oignon pilé sur la verrue. Utiliser un pansement pour maintenir celui-ci en place. Renouveler jusqu’à disparition de la verrue… ou de votre partenaire !!!

  • Aloe vera

C’est le gel de l’aloe vera fraîchement récolté qui nous intéresse ici. On appelle « gel » la chair translucide que l’on obtient en épluchant les feuilles d’un aloe vera de 3 ans. A ce stade de maturité, les feuilles mesurent environ 50 cm. Appliquer pendant quelques jours.

  • Citron/teinture-mère de thuya

La teinture mère de thuya est obtenue par macération à l’abri de la lumière dans 10 volumes d’alcool, de rameaux printaniers de thuya occidentalis, un arbre qui pousse principalement au Canada. Passez chez votre pharmacien avant de partir au Canada ! Choisir un citron BIO de préférence, en récupérer l’écorce, la hacher et la laisser macérer pendant 2 jours dans du vinaigre blanc. Avant le coucher, déposer quelques morceaux d’écorce macérés sur la verrue. Faire un pansement pour les maintenir. Au lever, retirer le pansement puis laver et sécher la verrue. Imbiber un coton de la teinture-mère de thuya et l’appliquer sur la verrue, maintenir à l’aide d’un pansement qui tienne une bonne partie de la journée. Recommencer ces deux étapes le temps que la verrue disparaisse.

  1. Saule

Essayer d’appliquer de la feuille de saule 3 fois/jour sur la verrue en protégeant la peau saine autour.

  • Couenne de lard

Frotter les verrues consciencieusement avec un bout de couenne de lard. Entre les séances, conserver la couenne à l’écart pour être sûr que personne ne la consomme.

A votre cuisine!!!

N’hésitez pas à me faire part d’un retour de vos expériences en laissant votre commentaire ci-dessous.

Si vous avez d’autres solutions naturelles expérimentées, je fais suivre également.

Transmettons notre savoir.

 

Laisser un commentaire

 

Votre cabinet de réflexologie vous accueille désormais :

 

Le mercredi de 9h à 18h.

 

Le jeudi de 9h à 18h.

 

Le samedi de 9h à 14h.

Pour continuer à visiter le site, vous devez accepter l'utilisation des cookies. Plus d'informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous réaliser des statistiques de visites.

Fermer